Cité scolaire

Fermer Découvrir la cité scolaire

Fermer Cité scolaire

Fermer Règlements

Fermer Lycée

Fermer Section Professionnelle

Fermer Collège

Fermer SEGPA

Fermer Ulis

Fermer C.I.O.

Fermer Enseignant Référent scolarisation des élèves handicapés

Fermer Historique de la Cité scolaire Alcide Dusolier

Fermer Articles de presse

Accompagnement personnalisé 6ème
Vie Ulis Collège
Français Littérature Arts
Bac Pro
Maths
Histoire-Geo
SVT / Sciences Phys.
Comptabilité - ACC - - Effet à l'escompte ou à l'encaissement
LA GESTION DES EFFETS A RECEVOIR :
 
Il y a deux formules de remise d’effet :
  • La remise à l’encaissement
  • La remise à l’escompte
 
1°) La remise à l’encaissement :
L’entreprise n’a pas un besoin urgent de liquidités. Elle peut attendre l’échéance des effets à recevoir pour les encaisser auprès de sa banque.
 
Pour effectuer la remise à l’encaissement, l’entreprise :
  • Consultera d’abord son échéancier des effets à recevoir, et,
  • Complétera un bordereau de remise à l’encaissement, puis,
  • Apposera une formule d’endossement au dos de l’effet
 
2°) La remise à l’escompte :
L’entreprise a un besoin de liquidités. Autrement dit elle ne dispose pas des fonds suffisants pour payer ses dettes (factures fournisseurs, impôts, etc.) à court terme (aujourd’hui).
 
Par contre elle est bénéficiaire d’effets dont les dates d’échéance sont plus éloignées (échéance au 28/02/20N par ex.).
 
Elle négociera les effets à recevoir auprès de son banquier pour disposer alors de fonds nécessaires au règlement des dettes d’aujourd’hui.
 
Cette négociation (vente) n’est pas gratuite. Des intérêts et des commissions seront facturées et prélevées par la banque pour financer ce service d’avance de fonds.
 
Disponibilités suffisantes : L’entreprise a assez d’argent pour régler ses dettes à court terme.
 
Besoin de liquidités : L’entreprise ne dispose pas de la trésorerie suffisante pour financer son Fond de Roulement. (Le FR est une somme d’argent qui permet de fiancer l’activité de l’entreprise c'est-à-dire le décalage entre ses encaissements et ses décaissements).
 
Nominal : Montant de l’effet de commerce sans l’imputation des frais de négociation (intérêts et commissions)
 
Négocier les effets : Vendre les effets pour bénéficier d’une avance de fonds.
 
Remarque concernant le non paiement de l’effet à échéance : Prenons un exemple.
L’entreprise JR a un besoin de liquidités. Elle souhaite négocier un effet à recevoir sur le client Alpha qui est à échéance du 28/02/20N, d’un montant de 10 000,00 €.
 
La banque accepte moyennant une commission de 600,00 € et des intérêts de 400,00 €, soit au total : 1 000,00 €. Donc le client bénéficiera d’une avance nette de 9 000,00 € (10 000 – 1 000 = 9 000,00 €).
 
L’entreprise verra son compte crédité de 9 000,00 €.
 
Au 28/02/20N la banque (de JR) va se faire payer auprès du banquier du client ALPHA.
Le client Alpha ne peut pas payer.
 
La banque de l’entreprise JR demande le remboursement de l’avance des 10 000,00 € directement à l’entreprise JR.
 
A charge à l’entreprise JR de récupérer les 10 000,000 € auprès de son client Alpha.

Date de création : 17/01/2008 @ 17:59
Dernière modification : 17/01/2008 @ 17:59
Catégorie : Comptabilité - ACC -
Page lue 21362 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



S'inscrire

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 361 membres


Connectés :

( personne )
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Segpa
C.D.I.
Langues
Eco Ecole
Vie Cité Scolaire
^ Haut ^