Cité scolaire

Fermer Découvrir la cité scolaire

Fermer Cité scolaire

Fermer Règlements

Fermer Lycée

Fermer Section Professionnelle

Fermer Collège

Fermer SEGPA

Fermer Ulis

Fermer C.I.O.

Fermer Enseignant Référent scolarisation des élèves handicapés

Fermer Historique de la Cité scolaire Alcide Dusolier

Fermer Articles de presse

Accompagnement personnalisé 6ème
Vie Ulis Collège
Français Littérature Arts
Bac Pro
Maths
Histoire-Geo
SVT / Sciences Phys.
Littérature - Visite à la librairie Les Bullivores avril 2014

Programme culturel « courant livre » :
Visite à la Librairie Les Bullivores

20140404_115959.jpg

La classe de Première Pro s’est rendue à la librairie Les Bullivores à Périgueux vendredi 4 avril 2014 dans le cadre du programme culturel «  courant livre ». Ils ont rencontré les libraires Marine et Guillaume. Voici l’interview qu’ils ont réalisée :

           Comment et pourquoi avez-vous choisi le nom de « Bullivores » ?

Nous devions choisir un nom qui ne soit pas déjà pris et qui soit facile à retenir et comprendre. Nous avons mis un an pour trouver « Bullivores » .

           Pourquoi vous êtes-vous spécialisé dans la BD ?

Parce que nous aimons ça et que nous avions déjà la culture BD. De plus 5 000 BD sortent chaque année ( contre 50 000 en librairie général ) et on arrive donc à presque tout lire à nous deux.

           Depuis combien de temps cette librairie existe-t-elle ? Vendez-vous uniquement des livres ?

Nous existons depuis décembre 2010, nous vendons 95 % de livres mais également quelques figurines, cartes postales en rapport avec la bande dessinée et quelques jeux de société.

           Quel est votre parcours professionnel ?

Nous avons été bibliothécaires pendant trois ans puis nous avons dû suivre une petite formation en commerce et en gestion. La formation suivie est très spécifique aux librairies.

           Gagnez-vous correctement votre vie en exerçant ce métier ?

Non pas vraiment mais nous sommes en début d’activité et notre chiffre est en progression. Nous avons dû réduire notre train de vie.

           Quelle est votre clientèle ?

Notre clientèle est constituée en majorité d’adultes passionnés. Nous attirons peu les jeunes. Nous avons également une clientèle « collectivités » (bibliothèques et CDI) 

           De combien de livres se compose votre stock ? Comment gérez-vous vos stocks ?

Notre stock se compose d’environ 12 000 ouvrages dont 11 000 titres. Concernant la gestion des stocks un logiciel nous aide beaucoup. On a un fond permanent plus les nouveautés. L’avantage en librairie est que l’on a le droit de retourner les livres sous 1 an mais l’inconvénient est que l’on doit régulièrement gérer les retours.

           Comment classez-vous les BD ? Quels sont les différents genres ?

Nos ouvrages sont classés par continents : Franco-Belge ( adulte et enfant), Asie ( mangas ) et Etats-Unis ( comics ). Les différents genres sont la SF, la fantasy, le fantastique, l’historique, l’aventure, le polar, le western, l’aviation, l’humour, le roman graphique. Les éditeurs indépendants sont classés à part.

           Travaillez-vous avec des grossistes ou directement avec les diffuseurs / distributeurs ?

Nous travaillons directement avec les diffuseurs. Des représentants se déplacent à la boutique

           Que faites-vous des invendus ?

Soit nous les retournons, soit nous les proposons en occasion.

           Y a-t-il des vols ?

Très peu, une dizaine de livres par an.

           Quelle est votre meilleure vente actuellement ?

Le dernier tome de Blast de Larcenet qui a aussi été la meilleure vente nationale pendant quelques temps.

           Vos plus jeunes lecteurs ont quel âge ? Et les plus âgés ?

Nos plus jeunes lecteurs ont 12-13 ans, et nos plus âgés 85 ans. Mais nous avons aussi des clients indirects âgés de 6 mois : ce sont les parents et grands parents qui viennent pour eux

           Quels sont vos horaires de travail ?

Nos horaires sont 10h-19h 5 jours par semaine

           Lisez-vous beaucoup ?

Oui, il vaut mieux car beaucoup de ventes se basent sur les conseils. Nous lisons chacun 3 à 4 BD par soir.

           Participez-vous à beaucoup de salons ?

Au début oui, parce qu’il était important de se faire connaître. Maintenant, nous sommes présents sur 2 ou 3 salons par an : le salon du Jouet de Bassillac  et le salon de la BD à Bassillac également ainsi que le Salon du Livre Gourmand à Périgueux une fois tous les 2 ans.

           Est-ce que les BD existent en format numérique ? Si oui, le format dématérialisé est-il un concurrent sévère face au format papier ?

Il commence à y avoir du format numérique mais cela reste confidentiel (0.01% des ventes). La lecture sur tablette n’est pas confortable pour les BD et il y a peu de titres. Cependant, le format dématérialisé est à surveiller à moyen terme.

           Travaillez-vous avec les bibliothèques de Périgueux et alentours ?

Oui nous avons obtenu les marchés de la BDP et des bibliothèques de Périgueux, Trélissac, Boulazac et Chamiers et ainsi qu’un certain nombre de lycées et collèges.

           Qui sont vos concurrents ? Vos partenaires ?

Nos concurrents directs sont la librairie Marbot et le Leclerc culturel de Trélissac.

Nous faisons partie du réseau canal BD qui nous permet d’obtenir des remises et des délais et d’organiser quelques opérations en commun et de nous sentir moins seuls

           Recevez-vous beaucoup d’auteurs en dédicace ? Organisez-vous beaucoup d’animations ?

Au début nous avons régulièrement organisé des séances de dédicaces mais le public n’était pas forcément au rendez vous, donc maintenant nous en faisons moins.

           Quel est le prix moyen d’une BD ?

Les prix moyens sont de 15€ pour le franco belge, 18-20€ pour le comics 10-11€ pour la jeunesse et 7€ pour le manga.

           Votre chiffre d’affaires est-il en baisse ou en hausse ?

Heureusement pour nous il est en hausse (nous ne sommes ouverts que depuis 3 ans). Le secteur BD se maintient.

           Combien de fois par an réalisez-vous l’inventaire ?

Une fois par an au 31 mars.

           Qu’est-ce qui est le plus difficile dans votre métier ?

L’inventaire et les retours, ce sont des étapes ennuyeuses et l’attente du client bien-sûr.

           Y a-t-il des clients qui viennent s’installer dans votre librairie pour lire ?

Très peu car il n’y a pas assez de place.

 

Nous sommes revenus enchantés de notre sortie. Nous avons rencontré des libraires passionnés, sympathiques et courageux qui nous ont fait découvrir un monde que nous ne connaissions pas forcément. Merci à eux de nous avoir accueillis si chaleureusement et d’avoir pris de leur temps précieux pour nous répondre.

 

 


Date de création : 07/05/2014 @ 20:45
Dernière modification : 07/05/2014 @ 20:50
Catégorie : Littérature
Page lue 2419 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



S'inscrire

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 362 membres


Connectés :

( personne )
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Segpa
C.D.I.
Langues
Eco Ecole
Vie Cité Scolaire
^ Haut ^